#13 Interview : David Telese, ou l'art de conter et concevoir des kamishibaïs
Made in TFM - Midi Bascule

#13 Interview : David Telese, ou l'art de conter et concevoir des kamishibaïs

Il était une fois un art de conter audacieux. Une technique simple composée d’un imagier avec un récit au verso et d’un petit théâtre de papier ou de bois. Apparu au VIIIème siècle au Japon, pourquoi le kamishibaï est-il toujours d’actualité?

Écouter
S'abonner

L'équipe Midi Bascule

Animation
- Marie-Eve Musy
- Jessica Da Silva Villacastin
- Guillaume Pidancet

Chroniques
- Anne Bruschweiler
- Pierre-Louis Chantre
- Lucie Eidenbenz
- José Lillo
- Olivier Mottaz
- Marie-Eve Musy
- Fabiana Piacenza
- Candice Savoyat

Réalisation
- Charles Menger
- Alexis Raphaeloff
- Cyril Fay

Coordination
- Charles Menger
- Gábor Varga

Musique générique et indicatifs
- Niki Demiller

Il était une fois un art de conter audacieux. Une technique simple composée d’un imagier avec un récit au verso et d’un petit théâtre de papier ou de bois, le castelet.

Le temps d’un conte ou d’un abécédaire, tout se passe dans un petit écran animé par la force des mains: c’est la scène en 2D du kamishibaï. Littéralement, ce mot japonais signifie “théâtre de papier”; il a marqué de nombreuses générations, c’est peut-être même le premier mot en japonais que l’on apprend puisqu’il apparaît dans nos vies très tôt, à la crèche ou à l’école, comme outil d’éveil… 

Pourquoi ce dispositif apparu au VIIIème siècle dans les temples bouddhistes au Japon est toujours d’actualité sous nos longitudes occidentales?

---
Emission diffusée sur Radio Vostok en direct du Forum Meyrin, le 14 janvier 2022
Publié le 17 janvier 2022
Crédits photo : DR, David Telese